Grande Pharmacie Normale

Humex Toux Seche

TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33MG/ML SIROP 150ML

Indisponible

5,01 €
Précaution d'emploi Par voie orale Ne pas donner à l'enfant de moins de 3 ans

Ceci est un médicament. Le médicament n'est pas un produit comme les autres. Lire attentivement la notice du médicament avant de le commander. Ne laissez pas les médicaments à la portée des enfants. Si les symptômes persistent, s'ils s'aggravent ou si de nouveaux symptômes apparaissent, demandez l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Attention aux incompatibilités avec vos traitements en cours. Si vous avez besoin de plus d'informations et de conseils, contactez votre pharmacien au téléphone et email indiqué sur notre site.

TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33MG/ML SIROP 150ML

Substances actives

  • Oxomémazine

Il est préconisé pour calmer les toux sèches et les toux d'irritation chez l'adulte et l'enfant de plus de 2 ans, en particulier lorsqu'elles surviennent le soir ou pendant la nuit.

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Mode d'administration

VOIE ORALE.

RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 2 ANS.

Utiliser le gobelet-doseur.

Posologie

Chez l'adulte et l'enfant de plus de 40 kg (soit 12 ans): 10 ml par prise, 4 fois par jour.

Chez l'enfant:

La posologie quotidienne est fonction du poids de l'enfant (1 ml de sirop par kg de poids corporel et par jour), soit à titre indicatif:

·Enfant de 13 à 20 kg (soit 2 à 6 ans): 5 ml par prise, 2 à 3 fois par jour,

·Enfant de 20 à 30 kg (soit 6 à 10 ans): 10 ml par prise, 2 à 3 fois par jour,

·Enfant de 30 à 40 kg (soit 10 à 12 ans): 10 ml par prise, 3 à 4 fois par jour.

Fréquence d'administration

Les prises sont à renouveler en cas de besoin et espacées de 4 heures minimum.

Il convient de privilégier les prises vespérales en raison de l'effet sédatif, surtout en début de traitement, de l'oxomémazine.

Durée de traitement

Le traitement doit être court (quelques jours) et limité aux moments où survient la toux.

Si votre toux persiste, demandez conseil à votre médecin.

Si vous avez l'impression que l'effet de HUMEX TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33 mg/ml, sirop est trop fort ou trop faible: Consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de HUMEX TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33 mg/ml, sirop que vous n'auriez dû:

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Si vous oubliez de prendre HUMEX TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33 mg/ml, sirop:

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre pharmacien.

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, HUMEX TOUX SECHE OXOMEMAZINE 0,33 mg/ml, sirop est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.

Certains effets nécessitent d'ARRETER IMMEDIATEMENT LE TRAITEMENT ET D'AVERTIR VOTRE MEDECIN:

·Réactions allergiques de type:

oéruption cutanée (érythème, eczéma, purpura, urticaire),

oœdème de Quincke (urticaire avec brusque gonflement du visage et du cou pouvant entraîner une gêne respiratoire),

ochoc anaphylactique (réaction allergique violente mettant en danger les organes vitaux),

ophénomènes de sensibilisation de la peau sous l'effet du soleil.

·Baisse importante des globules blancs dans le sang pouvant se manifester par l'apparition ou la recrudescence d'une fièvre accompagnée ou non de signes d'infection.

·Diminution anormale des plaquettes dans le sang pouvant se traduire par des saignements de nez ou des gencives.

D'autres sont plus fréquents:

·Somnolence, baisse de vigilance, plus marquées en début de traitement,

·Troubles de la mémoire ou de la concentration, vertiges,

·Incoordination motrice, tremblements,

·Confusion, hallucinations,

·Sécheresse de la bouche,

·Troubles visuels,

·Rétention (accumulation) d'urine,

·Constipation,

·Palpitations,

·Baisse de pression artérielle.

Plus rarement,

·des signes d'excitation (agitation, nervosité, insomnie) peuvent survenir.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent graves, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Mises en garde spéciales et précautions d'emploi


Mises en garde spéciales
Les toux productives, qui sont un élément fondamental de la défense broncho-pulmonaire, sont à respecter.
Il est illogique d'associer un expectorant ou un mucolytique à ce médicament antitussif.
Avant de prescrire un traitement antitussif, il convient de rechercher les causes de la toux qui requièrent un
traitement spécifique.
Si la toux résiste à un antitussif administré à une posologie usuelle, on ne doit pas procéder à une
augmentation des doses, mais à un réexamen de la situation clinique.
Précautions d'emploi
Ce médicament contient du saccharose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une
intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en
sucrase/isomaltase.
Ce médicament contient 3,7 g de saccharose par prise de 5 ml et 7,3 g par prise de 10 ml, dont il faut tenir
compte dans la ration journalière en cas de régime pauvre en sucre ou de diabète.


LIEES A LA PRESENCE D'OXOMEMAZINE :
Dans la mesure où les phénothiazines ont été considérées comme d'hypothétiques facteurs de risque dans la
survenue de mort subite du nourrisson, l’oxomémazine ne doit pas être utilisée chez l’enfant de moins de
2 ans.
La surveillance (clinique et éventuellement électrique) doit être renforcée chez les épileptiques en raison de la
possibilité d'abaissement du seuil épileptogène.
L'oxomémazine doit être utilisée avec prudence :
• chez le sujet âgé présentant :
• une plus grande sensibilité à l'hypotension orthostatique, aux vertiges et à la sédation,
• une constipation chronique (risque d'iléus paralytique),
• une éventuelle hypertrophie prostatique,
• chez les sujets porteurs de certaines affections cardio-vasculaires, en raison des effets tachycardisants et
hypertenseurs des phénothiazines,
• en cas d'insuffisance hépatique et/ou rénale sévères (en raison du risque d'accumulation).
En cas d'utilisation chez l'enfant, il convient d'éliminer un asthme bronchique ou un reflux gastro-œsophagien
avant d'utiliser l'oxomémazine comme antitussif.
La prise de boissons alcoolisées ou de médicaments contenant de l'alcool est fortement
déconseillée pendant la durée du traitement.
Compte-tenu de l'effet photosensibilisant des phénothiazines, il est préférable de ne pas s'exposer au soleil
pendant le traitement.
Les antihistaminiques H1 doivent être utilisés avec prudence en raison du risque de sédation. L’association
avec d’autres médicaments sédatifs doit être déconseillée.


Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions


Les interactions mentionnées sont liées à la présence d'oxomémazine.


Associations déconseillées
+ Alcool
Majoration par l'alcool de l'effet sédatif des antihistaminiques H1. L'altération de la vigilance peut rendre
dangereuse la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Autres médicaments sédatifs
Potentialisation de l’effet sédatif des antihistaminiques H1.
+ Sultopride
Risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsade de pointes, par addition des effets
électrophysiologiques.
CIS : 6 170 480 2 M000/1000/003 3

Associations à prendre en compte
+ Autres dépresseurs du système nerveux central
(Antidépresseurs sédatifs, barbituriques, benzodiazépines, clonidine et apparentés, hypnotiques, dérivés
morphiniques (analgésiques et antitussifs), méthadone, neuroleptiques, anxiolytiques) :
Majoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuse la conduite de
véhicules et l'utilisation de machines.
+ Atropine et autres substances atropiniques
(Antidépresseurs imipraminiques, antiparkinsoniens anticholinergiques, antispasmodiques atropiniques,
disopyramide, neuroleptiques phénothiaziniques) :
Addition des effets indésirables atropiniques à type de rétention urinaire, constipation, sécheresse de la
bouche.